Le mystère Henri Pick

Comme à chaque année, Didier Farré, le fondateur et président du Festival de Films de l’Outaouais, nous a offert un excellent film pour l’ouverture: Le mystère d’Henri Pick.

Synopsis:
Dans une étrange bibliothèque au cœur de la Bretagne, une jeune éditrice découvre un manuscrit extraordinaire qu’elle décide aussitôt de publier. Le roman devient un best-seller. Mais son auteur, Henri Pick, un pizzaïolo breton décédé deux ans plus tôt, n’aurait selon sa veuve jamais écrit autre chose que ses listes de courses. Persuadé qu’il s’agit d’une imposture, un célèbre critique littéraire décide de mener l’enquête, avec l’aide inattendue de la fille de l’énigmatique Henri Pick. (FFO)

Fabrice Luchini – Le mystère Henri Pick

Premièrement, je dois vous dire que j’ai adoré l’histoire et le concept derrière cette dernière. Dès les premières images, nous sommes embarqués dans l’histoire, cherchant constamment à trouver la solution au mystère d’Henri Pick. Nous devenons en quelques instants le critique littéraire (Frabrice Luchini). Une des choses que j’ai particulièrement aimé de la façon dont l’histoire nous est présentée est qu’on se fait avoir. Même si on a, à un certain moment, compris où le film s’en allait, le scénario et le jeu des acteurs nous font douter et nous amènent complètement ailleurs pour qu’au tout dernier instant on réalise qu’on avait raison, mais que nous nous sommes quand même laissé berner par d’autres « indices ». Pour cela je lève mon chapeau à Rémi Bézançon et Vanessa Portal!

Fabrice Luchini et Camille Cottin – Le mystère Henri Pick

Maintenant, parlons du jeu des acteurs. Fabrice Luchini est tout simplement incroyable dans ce film. Il interprète le critique littéraire, Jean-Michel Rouche, avec une finesse et une attention aux détails qui nous permet de nous attacher immédiatement au personnage. De plus, sa relation à l’écran avec Camille Cottin (Joséphine Pick), nous fait sourire du début à la fin. Malgré leurs petits accrochages, on voit rapidement qu’ils commencent à apprécier la présence de l’autre. De plus, ces malentendus et légers accrochages donnent lieu à des situations assez cocasses qui ne manqueront pas de vous décrocher un sourire.

Maintenant, est-ce que je le recommande? Bien sûr! Il s’agit d’un film léger avec une histoire tout simplement incroyable que je vous suggère d’aller voir! Le film sortira en salle le 14 juin prochain. En attendant vous pouvez le voir le 24 mars prochain dans le cadre du Festival de Films de l’Outaouais!

ps: Le film est basé sur un roman

Présentation à l’ouverture du Festival de Films de L’Outaouais

Vanessa Portal (Co-scénariste) et Rémi Bézançon (Co-sénariste – Réalisateur)
Vanessa Portal (Co-scénariste) – Rémi Bézançon (Co-scénariste et Réalisateur)
Didier Farré (Président du Festival de Films de l’Outaouais) – Vanessa Portal (co-scénariste) – Nancy Béliveau (Présidente du conseil d’administration) – Rémi Bézançon (Réalisateur – Co-scénariste)
Didier Farré (Président du Festival de films de l’Outaouais) – Nancy Béliveau (Présidente du conseil d’administration du Festival de films de l’Outaouais) – Maryse Gaudreault (Députée de Hull – Parti libéral du Québec) – Rémi Bézançon (Réalisateur) – Steven MacKinnon (Député de Chapleau – Parti libéral du Canada)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.