The Crimes of Grindelwald/Les crimes de Grindelwald

FRANÇAIS PLUS BAS 🙂

It is the time of the year again! Are you excited for all the movies that are coming out before Christmas? The movie I couldn’t wait to see was the sequel to the Fantastic Beasts saga and I wasn’t disappointed.

First of all, let’s talk about the story. Even though the story is going at a slower pace than the first movie, every minute is filled with brilliant scenes and dialogues. One of the things I loved is that the movie was separated between the characters which gave us the chance to get to know Grindelwald and Dumbeldore’s stories better as well as Newt’s life in Hogwarts.  Those two things made us feel even more connected to the characters.

Another thing I loved was how unpredictable the script is. Whenever you think something will happen or the story will take a certain direction, it doesn’t. And as for the end, judging by the reaction in the theater, no one had predicted it! So, for that, I raise my hat to J.K Rowling for the greatly hidden clues (because, yes, there are a lot of clues that hit you back after that awesome twist happens)!

Now, let’s talk about the actors. I really appreciated how well the young actors performed the younger versions of Leta and Newt! Especially for the latest, it was incredible how Joshua Shea portrayed Newt almost exactly as Eddie Redmayne does; which didn’t disconnect us from the story during the flashbacks.  Talking about Eddie Redmayne, his performance in the movie was even more than expected. We got to see, of course, his usual shyness and awkwardness during social interactions, but what I loved was how different his reactions were depending on the situations. Sometimes, he was talking with someone he was feeling more comfortable with, but then when another character enters the scene, you could see the small change of light in his eyes. These small changes made us understand in an instant the relationship Newt had with said character. And, personally, I think this is amazing.

As for Jude Law and Johnny Depp, I really liked the way they portrayed their respective characters. For Johnny Depp’s character, Grindelwald, I loved how from the first couple of minutes he was in the movie, we loved to hate him and I mean this as a compliment. Many times, when we watch a movie, we don’t care about the villain. We simply hate him and hate basically when he is there because we are rooting for the hero, which is normal. But, I find there’s another whole dimension that is added to an antagonist character whenever we pass from the « I hate you » to « I love to hate you ». The reason for this is that we enjoy the character’s presence on screen, but we hate what he does and what he believes in. And this is basically what happened with Grindelwald. The character is so interesting and full of realism and with a good backstory that we love to see him in the movie, interacting with the other characters. But the scariest part about it is how easily he manipulates people; how easily he could be anyone and I think that’s why we hate him in a way but want to see more of him.

As for Jude Law’s portrayal of Dumbledore, I feel that he really caught on the essence and backstory of the character we all know from the Harry Potter’s movies. It really felt like we could watch all the movies back to back and see no difference in character. The other thing I loved about his interpretation was how well he used the silenced scenes. In each of those moments, it felt like we could see a dimension to Dumbledore that, even though we knew existed, we weren’t close enough to see and I am glad that we got to in this movie.

Now, about the cinematography and the visual effects… I mean… Wow! They were just amazing! First, I really enjoyed the fact that many shots were filmed closer to the characters. They gave us the impression to be there with the characters, to be included in the story. What really impressed me though is the lighting. As we got further in the story, you can see the shots getting a little bit darker in the choice of color. For example, the scenes filmed in Newt’s home were warmer and had brighter colors than the ones in Paris at the end. The attention given to this small detail helped us feel the mood of the scenes and how the world was changing in a way.

The visual effects were amazing as well! I particularly liked the effects when Newt is chasing down Tina’s trail. The smokey effect really brought the idea of a « flashback » to what had happened and was way more interesting visually than having someone tell the story. Also, the creatures are just adorable and I really appreciated that we could relate them to animals we know.

In brief, Fantastic Beasts: The crimes of Grindelwald is a must see for any Harry Potter fans. If you haven’t seen the first one and aren’t sure if you should, check my previous review here.

Thanks for reading and feel free to comment and share!

____________

C’est à nouveau ce temps de l’année! Attendez-vous avec impatience comme moi tous les films qui sortent avant Noël? Le film que j’avais hâte de voir était la suite de la saga « Les animaux fantastiques » et je n’ai pas été déçue.

Tout d’abord, parlons de l’histoire. Bien que l’histoire avance à un rythme plus lent que celui du premier film, chaque minute est remplie de scènes et de dialogues brillants. Une des choses que j’ai aimé est que le film a été séparé entre les personnages, ce qui nous a permis de mieux connaître les histoires de Grindelwald et de Dumbeldore, ainsi que la vie de Newt à Poudlard. Ces choses nous ont permis de nous sentir encore plus connectés aux personnages.

Une autre chose que j’ai aimées est l’imprévisibilité dans le script. Chaque fois que vous pensez que quelque chose va arriver ou que l’histoire prendra une certaine direction, ce n’est pas le cas. Et quant à la fin, à en juger par la réaction du théâtre, personne ne l’avait prédit! Donc, pour cela, je lève mon chapeau à J.K Rowling pour ses grands indices cachés (parce que, oui, il y a beaucoup d’indices qui vous frappent à la suite de cet incroyable retournement de situation)!

Parlons maintenant des acteurs. J’ai vraiment apprécié la manière dont les jeunes acteurs ont interprété les versions plus jeunes de Leta et de Newt! Pour le dernier en particulier, il était incroyable de voir comment Joshua Shea décrivait Newt presque exactement comme Eddie Redmayne, ce qui ne nous a pas déconnecté de l’histoire pendant les flashbacks. En parlant d’Eddie Redmayne, sa performance dans le film a été encore plus grande que prévu. Nous avons pu voir, bien sûr, sa timidité habituelle et ses interactions sociales maladroites, mais ce que j’ai aimé, c’est la différence de ses réactions selon les situations. Parfois, il parlait avec quelqu’un avec qui il se sentait plus à l’aise, mais lorsqu’un autre personnage entrait en scène, on pouvait voir le petit changement de lumière dans ses yeux. Ces petits changements nous ont fait comprendre en un instant la relation que Newt entretenait avec ledit personnage. Et, personnellement, je trouve cela incroyable.

En ce qui concerne Jude Law et Johnny Depp, j’ai vraiment aimé la manière dont ils décrivent leurs personnages respectifs. Pour le personnage de Johnny Depp, Grindelwald, j’ai adoré le fait que dès les premières minutes dans le film, nous aimions le haïr; ce que je dis vraiment comme un compliment. Souvent, quand on regarde un film, on se fiche du vilain. Nous le détestons simplement et détestons fondamentalement quand il est là parce que nous recherchons le héros, ce qui est normal. Mais je trouve qu’une autre dimension s’ajoute à un personnage antagoniste chaque fois que nous passons de « je te déteste » à « j’aime te haïr ». La raison en est que nous apprécions la présence du personnage à l’écran, mais nous détestons ce qu’il fait et ce en quoi il croit. Et c’est essentiellement ce qui s’est passé avec Grindelwald. Le personnage est tellement intéressant et plein de réalisme et d’arrière-plan que nous adorons le voir dans le film, en interaction avec les autres personnages. Mais la partie la plus effrayante à ce sujet est la facilité avec laquelle il manipule les gens; avec quelle facilité il pourrait être n’importe qui et je pense que c’est pour cela que nous le haïssons d’une certaine manière mais que nous voulons le voir davantage.

Pour ce qui est de la représentation de Dumbledore par Jude Law, j’ai le sentiment qu’il a véritablement captivé l’essence et l’histoire du personnage que nous connaissons tous dans les films de Harry Potter. C’était vraiment comme si nous pouvions regarder tous les films dos à dos et voir aucune différence de caractère. L’autre chose que j’aimais dans son interprétation était la façon dont il utilisait bien les scènes muettes. Dans chacun de ces moments, il nous semblait que nous pouvions voir une dimension à Dumbledore: même si nous savions qu’elle existait, nous n’étions pas assez proches pour le voir et je suis heureux d’avoir pu le faire dans ce film.

Quand à la cinématographie et les effets visuels… Je veux dire … Wow! Ils étaient juste incroyables! Tout d’abord, j’ai vraiment apprécié le fait que de nombreux plans ont été tournés plus près des personnages. Ils nous ont donné l’impression d’être là avec les personnages, d’être inclus dans l’histoire. Ce qui m’a vraiment impressionné, c’est l’éclairage. Au fur et à mesure que nous avançons dans l’histoire, vous pouvez voir que les choix de couleurs deviennent plus sombres. Par exemple, les scènes filmées chez Newt étaient plus chaudes et avaient des couleurs plus vives que celles de Paris à la fin. Cette attention portée à ce petit détail nous a aidés à ressentir l’ambiance de la scène et la transformation du monde.

Les effets visuels aussi étaient incroyables! J’ai particulièrement apprécié les effets lorsque Newt poursuit la trace de Tina. L’effet de fumée a vraiment amené l’idée d’un « retour en arrière » et ce qui s’était passé et était bien plus intéressant visuellement que de laisser quelqu’un raconter l’histoire. De plus, les créatures sont juste adorables et j’ai vraiment apprécié que nous puissions les relier à des animaux que nous connaissons.

En bref, Fantastic Beasts: Les crimes de Grindelwad sont un must pour tous les fans de Harry Potter. Si vous n’avez pas vu le premier et que vous n’êtes pas certain si vous devriez, consultez ma critique précédente ici.

Merci de votre lecture et n’hésitez pas à commenter et à partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *